Sign in / Join

Comment ouvrir un compte bancaire au Maroc

187
1
Share:

Avoir un compte bancaire au Maroc est aujourd’hui chose indispensable. Bien que le taux de bancarisation au Maroc soit de 71%, un grand nombre de marocains ne possèdent pas de compte bancaire et préfèrent faire des transactions par argent liquide.

Le système bancaire marocain est l’un des plus puissants d’Afrique, d’ailleurs plusieurs banques marocaines sont devenues des entreprises multinationales et ont ouvert leurs agences dans tout le continent africain.

Créer et utiliser un compte bancaire au Maroc est chose aisée, et je détaillerai les différents points importants tout au long de cet article.

Choisir la bonne banque selon vos critères

Il existe 2 catégories de banques au Maroc :

Les banques participatives : Récentes de création, les banques participatives ont vu le jour en 2017 au Maroc. Ce sont des banques qui proposent les services bancaires classiques, mais dans un cadre respectant la Chariaa (préceptes musulmans).

On compte des dizaines d’agences au Maroc sous plusieurs noms : Al Yousr, Dar Al Amane, Umnia bank…

Je ne vois aucun intérêt pour qu’un expatrié crée son compte bancaire auprès d’une banque participative, à moins qu’il soit de confession musulmane. Les produits étant les mêmes que ceux d’une banque conventionnelle, il n y a que l’aspect religieux qui change.

Les banques conventionnelles : A moins que vous soyez originaire d’une autre planète, vous avez sûrement dû traiter au moins une fois dans votre vie avec une banque classique. Que ce soit pour vos virements, dépôts, carnet de chèque

Les banques au Maroc proposent quasiment les mêmes services que les banques européennes, tout en agissant sous la tutelle de la banque centrale (banque du Maroc).

Je ne vais pas m’attarder sur les différents produits proposés, vu qu’il s’agit des mêmes que vous utilisez dans votre pays d’origine : carnet de chèque, virement, dépôt/retrait, mise à disposition, prêt…etc

Il existe des dizaines de banques au Maroc, proposant des services similaires et trouvables partout. Les critères définissant le choix d’une bonne agence sont :

Critère 1 – Le nombre d’agences : Attijari Wafabank, La banque populaire et BMCE à elles 3 détiennent plus de 30% du réseau de banques au Maroc. Vous en trouverez dans tous les coins de rue et dans toutes les villes et villages.

Il est important que votre agence bancaire soit proche de votre lieu de résidence, car toutes les opérations bancaires doivent être faites dans votre agence locale et pas dans une autre agence, même si elle est affiliée à la société mère.

Ci-dessous, vous trouverez un tableau comparatif du nombre d’agences bancaires au Maroc :

Banque Nombre
d’agences
Attijariwafa bank 2636
Banque populaire 1326
BMCE Bank 1200
Société générale Maroc 340
BMCI 356
Crédit agricole du Maroc 560
Crédit du Maroc 308
CIH Bank 228

Critère 2 – L’origine de la banque : Même si toutes ces banques sont présentes au Maroc, certaines d’entre elles ont un actionnariat étranger, à savoir : la société générale, la BMCI et le Crédit du Maroc. La plupart des expatriés créent leur compte bancaire auprès de ces sociétés.

Aucune statistique exacte ne le prouve, mais il m’a été confirmé par des amis banquiers que les frais de virement à ou depuis l’étranger sont très peu élevés entre BNP Paribas et la BMCI, Entre Société Générale France et Société Générale Maroc, et entre Le Crédit agricole et le Crédit du Maroc.

Nom Groupe
Attijariwafa bank  SNI Holding
Banque populaire  Banque populaire
BMCE Bank  Finance Com
Société générale Maroc  Société générale (57 %)
BMCI  BNP Paribas (67 %)
Crédit agricole du Maroc  État Marocain
Crédit du Maroc  Crédit agricole (77 %)
CIH Bank  Groupe CDG

Critère 3 – La qualité du service : Pour la qualité du service, il n’y a pas de règle générale. Tout dépendra de votre banquier . Dans une banque en plein centre ville, vous sentirez quand même un meilleur accueil et une meilleure communication qu’une banque en banlieue ou en zone rurale.

Mon entourage personnel et les commentaires des gens critiquent quand même énormément le personnel de la Banque Populaire

Critère 4 – La tarification : Pour les tarifs, il faut avouer que la concurrence ne se joue pas à ce niveau, les tarifs sont de plus en plus proches dernièrement. Le tableau ci-dessous regroupe les tarifs des principales banques marocaines.

Commissions bancaires pratiquées au Maroc

Critère 5 – Les services en ligne : Aujourd’hui tout va vite, et on n’a forcément pas le temps d’aller en banque pour imprimer son relevé bancaire ou pour consulter son solde. Depuis plusieurs années, plusieurs banques ont été actives sur les services en lignes et les applications mobiles. Certaines sont de bons élèves, d’autres sont encore très en retard.

A titre personnel, je recommande l’application en ligne de la Société Générale, Attijari Wafabank et la BMCE. Ces dernières sont stables, efficientes et sont mises à jour en temps réel.

Pour créer votre compte bancaire au Maroc, rien de plus facile. Il existe deux possibilités :

Connaitre les étapes exactes pour créer votre compte bancaire

Créer votre compte bancaire en ligne : De plus en plus de banques proposent ce service, qui vous permet de remplir un formulaire en ligne. Ceci évitera au banquier de vous poser plusieurs questions, et donc vous économisera du temps.

La CIH et CFG Bank sont très en avance sur la création des comptes bancaires en ligne au Maroc. Notez quand même que le passage à la banque est nécessaire afin de leur fournir les pièces demandées et signer vos contrats.

En agence : Après avoir choisi votre banque, allez à l’agence la plus proche de votre lieu de résidence. Une fois à l’intérieur, demandez à voir le chargé de clientèle ; ceci ne nécessite pas un rendez-vous au préalable. Expliquez que vous voulez créer un compte bancaire et exprimez toutes vos attentes de la banque.

L’échange va durer une quinzaine de minutes, le banquier vous posera plusieurs questions sur votre occupation professionnelle, vos revenus, votre lieu de résidence…etc. Les documents qui vous seront demandés sont :

  • Une pièce d’identité officielle en cours de validité  : Carte d’Identité Nationale, Passeport, Carte de résident ou de séjour…
  • Si l’adresse actuelle est différente de celle de la CIN, un justificatif de domicile de moins de 3 mois : facture eau/électricité, facture de téléphone fixe…

A la fin, lisez bien vos contrats, et n’hésitez surtout pas à les prendre avec vous pour les lire à tête reposée. Il est très fréquent qu’on vous glisse un contrat d’assurance que vous ne désirez forcément pas, ou pire encore d’autres services que vous n’avez jamais demandés.

Une fois les contrats signés, votre compte est opérationnel, et vous recevrez votre carnet de chèques et votre carte bancaire dans les jours qui suivent.

Astuce : Présentez-vous toujours à la banque tôt le matin (8h30-10h), ceci vous évitera d’attendre longtemps. Généralement, dans une agence, il y a un seul chargé clientèle, et certains traitements de dossiers peuvent atteindre 20 minutes, rien que ça !

Définir les produits bancaires dont vous avez besoin

Les banques tout comme les épiciers ont une infinité de produits, mais le besoin est le même. Quand je conseille mes amis expatriés au Maroc, je préconise 3 produits majeurs qui me semblent nécessaires :

Un compte en dirhams convertible : Ce compte bancaire est exclusif aux étrangers (résidents ou non) et aux marocains résidents à l’étranger. C’est un compte bancaire qui vous permet de recevoir des virements en devise, d’y déposer de la devise vous-même, avec une conversion automatique aux Dirhams.

Vous n’avez pas besoin d’une carte de séjour afin de créer ce compte, d’ailleurs plusieurs touristes le font.

Afin de bénéficier de l’abattement de 40% sur l’impôt sur le revenu, et des 80% supplémentaires pour les pensions de retraite, vous devrez utiliser un compte en dirhams convertible.

Ce type de compte ne veut pas forcément impliquer que vous allez effectuer des virements à l’étranger à l’infini. Vous ne pourrez virer à l’étranger que 40.000Dhs de dotation annuelle, et ajoutez-y la somme en devise déclarée à la douane lors de votre entrée sur le territoire. Tout autre montant sera impossible à virer à l’étranger, sauf en cas de :

  • Etudes de votre enfant à l’étranger
  • Frais de soins à l’étranger
  • Importation de marchandise (pour les sociétés uniquement)

Un compte en dirhams non convertible: Il s’agit du compte bancaire classique, qui ne peut être créé que si vous êtes résident au Maroc. Ce compte vous permet d’effectuer toutes les opérations bancaires conventionnelles : virement, versement, retrait, mise à disposition…

Vous jouissez aussi d’un carnet de chèque, de cartes bancaires et d’un carnet d’épargne.

Ce compte ne dispose pas des mêmes avantages que le compte en dirhams convertibles ; vous ne pourrez pas y virer de la devise ou l y déposer sans autorisation préalable de la banque. Plus encore, vous ne bénéficiez pas des abattements fiscaux sur votre compte en dirhams non convertibles.

Un prêt bancaire : Il est possible pour tout étranger résidant au Maroc de bénéficier d’un prêt bancaire peu importe le motif : immobilier, consommation, automobile, découvert, facilité à court terme…etc

La condition est qu’il faut être résident avec votre carte de séjour marocaine. Une banque va difficilement emprunter de l’argent à un non-résident, et cela est parfaitement compréhensible.

Toutefois, il faut savoir que même en étant expatrié résident, l’octroi d’un crédit dépendra de plusieurs paramètres :

Vos revenus constants : Si vous justifiez d’un revenu récurrent (pension, salaire…), la banque aura tendance à vous faire plus confiance.

Votre présence au Maroc : Plus l’historique de votre compte bancaire est conséquent, plus vous aurez de crédibilité au niveau de la banque. Un expatrié nouvellement installé et qui a 1 ou 2 mois d’activité dans son compte se verra difficilement octroyer un crédit

Votre âge : Cette règle est connue, et pas seulement pour les expatriés. Les banquiers auront tendance à ne pas offrir des sommes importantes pour les individus dépassant 65 ans.

Votre apport : L’apport est un élément important qui détermine si votre banquier débloquera votre crédit ou pas. Un apport de 20% à 50% favorisera l’obtention du crédit, et montrera votre bonne volonté au banquier.

Astuce : Pour les expatriés français, je recommande le choix d’une banque déjà existante en France, comme la BMCI ou la Société Générale. Ceci permettra à votre banque marocaine, dès que vous déposez votre dossier de crédit, de consulter votre solvabilité financière auprès de la banque mère en France.

Avoir un historique des opérations auprès des banques partenaires en France jouera en votre faveur afin d’obtenir le crédit.

Baromètre des taux de crédit utilisé dans les banques

Conserver le compte bancaire dans votre pays d’origine

En échangeant avec les expatriés au Maroc, ’ai remarqué que plusieurs d’entre eux coupent tous les liens avec leur pays d’origine, y compris leur compte bancaire. Ils se disent qu’avec leur nouvelle vie et leur nouvelle résidence fiscale, ils n’auront plus besoin de leur ancien compte bancaire.

Ce n’est qu’après leur installation au Maroc, que les expatriés se rendent compte qu’ils ont fait une grave erreur en résiliant leurs contrats de banque originaux, et il devient difficile de les renouveler à distance.

Un compte bancaire dans votre pays d’origine vous permettra par exemple de :

  • Obtenir un crédit si jamais vous essuyez un refus au Maroc
  • Payer vos factures, vignettes, loyers…
  • Pouvoir effectuer des virements facilement depuis l’étranger
  • Constituer une épargne de secours à l’étranger
  • Payer vos billets d’avion et tous les frais payables en devises étrangère

Il faut comprendre qu’au Maroc, l’exportation de la devise est soumise aux règles de l’Office des changes, qui a fixé des barèmes de dotations en devises, comme détaillé ci-dessous :

Barème des dotations de devise au Maroc – Source

En plus des dotations, vous pourrez rapatrier uniquement le montant que vous avez déclaré à la douane à l’entrée, en plus de votre dotation touristique.

Exemple:

Alain a fait son passage en douane le 01/02/2030 et a déclaré 50.000 € à la douane marocaine. Pendant la même année, Alain a obtenu son titre de séjour marocain le 30/03/2030.

Pendant le reste de l’année 2030 (du 31/03/2030 au 31/12/2030), Alain peut faire un virement à l’étranger à la hauteur de 90.000 € (50.000€ déclarés à la douane + 40.000€ de dotation touristique)

Conclusion

Avoir un compte bancaire au Maroc est primordial pour tout expatrié désirant s’installer au Maroc. Il est donc important de prendre votre temps pour choisir la bonne banque, la bonne agence et surtout les bons services.

Les expatriés installés au Maroc ne sont pas tous unanimes quant à la qualité des services proposés ; la plupart se plaignent du manque de communication, de la non maîtrise des langues et des arnaques liées aux contrats. Faites le tour des agences, échangez avec le chargé clientèle, et si vous n’êtes pas satisfaits, vous n’êtes pas obligés de signer.

Il est à noter quand même que le système bancaire marocain est l’un des plus puissants et des plus sûrs d’Afrique. Veuillez quand même à garder votre compte bancaire à l’étranger, ce qui s’avérera très utile pour éviter de passer par l’office des changes pour exporter votre devise.

Quelle est votre banque au Maroc ? Et est-ce que vous êtes satisfaits du service auquel vous avez droit ?

Share:

1 comment

Leave a reply