Sign in / Join

Comment préparer son expatriation au Maroc?

226
4
Share:

Préparer son expatriation dans un pays étranger n’est pas souvent chose aisée. Entre le déménagement, les résiliations et les procédures administratives liées à votre départ, il est souvent difficile de s’en sortir tout seul. 

Encore est il qu’il s’agit d’une expatriation pour le Maroc, un pays où le climat, la langue, la culture, la religion et l’économie sont différents de votre pays d’origine (surtout si vous venez d’Europe).

L’être humain par définition résiste au changement, et votre cerveau aura tendance à vous bloquer que de vous faciliter l’idée de vous expatrier. Le projet d’expatriation se manifeste ainsi sous deux formes :

  • Expatriation obligatoire : Dans le cadre de votre travail, de vos études ou pour une raison économique.
  • Expatriation souhaitée : Par amour du pays de destination, pour briser la routine dans votre vie ou par motivation d’aventure et de découverte.

Cet article vous permettra de bien préparer votre expatriation à travers 5 points majeurs.

1- Se poser les bonnes questions sur son projet d’expatriation

Dans votre démarche, il faudra tout d’abord vous poser des questions claires qui définiront vos motivations, votre compréhension du projet et surtout avoir les bonnes réponses .

Plusieurs personnes que j’accompagne sont parties sur un coup de tête sans avoir une idée préalable sur le marché du travail au Maroc, la législation ou de leur régime de sécurité sociale. Cette incompréhension du Maroc et de son environnement peuvent avoir des conséquences plus tard, avoir une influence sur votre psychologie et vous causer du stress inutile.

  • Pourquoi est-ce que je veux m’expatrier au Maroc ? 

Définissez clairement la raison qui vous motive pour changer de pays et d’habitudes. Cette raison doit être forte et vous devez y croire plus dur que fer. Vous et vous seul connaissez votre motivation, peu importe son origine (économie, sociale ou ludique), elle doit être suffisamment forte pour vous aider à surmonter votre quotidien.

  • Quelle activité vais-je exercer au Maroc ? 

Sur les 120.000 expatriés au Maroc, la plupart définissent clairement l’activité qu’ils vont exercer. Que ce soit dans le cadre d’un contrat, d’un projet d’investissement ou d’une retraite, vous devez vous informer suffisamment sur le cadre de l’activité que vous exercerez au Maroc.

Il reste toutefois que certains expatriés viennent au Maroc avec la philosophie de la « ruée vers l’or », croyant que c’est une terre d’opportunités. A la fin ils sont souvent déçus, et ce par manque de préparation.

  • Est-ce que ma famille est prête à s’expatrier ? 

La famille constitue un pilier important de votre projet, parlez-en à votre conjoint(e) et vos enfants pour connaitre leur avis et leurs motivations. Changer de pays est difficile pour un adulte, je vous laisse imaginer le cas pour un enfant, qui sera séparé de ses amis, de son école et de son quotidien.

Ne prenez pas ce point à la légère, et proposez leur des voyages à faire ensemble avant le grand départ.

  • Qu’est-ce que je connais sur le Maroc ? 

Faites le bilan de ce que vous connaissez sur le Maroc, car connaitre le maximum d’informations vous évitera de futures surprises. Le point ci-dessous détaillera cette question.

2- S’imprégner de la culture marocaine

Il est tout à fait anormal d’aller dans un pays sans rien savoir sur son histoire, sa culture, son économie et ses mœurs. Le Maroc est certes un pays proche de l’Europe, mais ne vous fiez pas à l’image véhiculée à la télévision et les réseaux sociaux.

Il y a plusieurs ressources sur Internet pour vous informer en détail sur le pays et savoir ce qui vous attend.


Vous pouvez commencer par vous informer sur le rôle de la monarchie au Maroc, sa légitimité, son histoire et ses prérogatives. Comprenez aussi la situation économique du Maroc, les différents chantiers d’investissement, l’évolution de la croissance économique et les différents pôles industriels.

Intéressez-vous à la politique, la justice, la santé, l’éducation et la vie sociétale pour vous imprégner des problématiques quotidiennes des marocains. Une fois sur place, vous ne serez pas dans une bulle séparée des locaux ! N’allez pas dans les détails, lisez les grandes lignes, suivez l’actualité et surtout apprenez à aimer ce beau pays.

  • Organiser son déménagement

Bien organiser son déménagement est selon moi la clé de la réussite de toute expatriation au Maroc. Il s’agit certes d’une nouvelle expérience, mais ce n’est pas pour autant une raison pour rompre avec vos objets de valeur.

Un grand nombre d’expatriés que je connais veillent à transporter tous les objets et ustensiles qui leur tiennent à cœur lors de leur déménagement. Certes, aujourd’hui nous vivons dans un monde sans frontière où les biens sont disponibles partout, mais l’Europe dispose d’une longueur d’avance en termes d’avancement technologique. Ci-dessous, je vous liste plusieurs astuces à suivre lorsque vous déménagez.

Astuces :

  •   N’emportez que les vêtements et objets de valeur. Les meublesl’électroménager, les ustensiles de cuisine et votre matériel sont des choses que vous pourrez acheter au Maroc.
  • Organisez vos objets dans des cartons étiquetés et numérotés
  • Renseignez-vous sur les objets prohibés par la douane au Maroc pour éviter tout blocage.
  • Résiliez vos contrats : eau, électricité, abonnements…Ne payez pas pour un service que vous n’allez pas consommer. Gardez quand même un compte bancaire dans votre pays d’origine
  • Choisissez un déménageur international, ayant un bureau au Maroc et certifié par l’association des déménageurs internationaux.

Téléchargez la checklist complète pour organiser votre déménagement et ne rien oublier.

3- Choisir sa ville d’installation

Tout au long du Maroc, il y a un référentiel culturel, historique et religieux commun. Toutefois, les régions du Maroc différent énormément entre elles, et des fois vous aurez cette impression d’être de visiter plusieurs pays au sein du même pays.

Le Maroc dispose de cette richesse naturelle et culturelle, qui font de lui un pays unique attirant les touristes et les expatriés de divers pays du monde. Découvrons ensemble les différentes régions, et ce qui fait leur unicité.

  • Vivre à Tanger et régions
La langue majoritairement parlée est l’arabe, l’espagnol, le rifain et le français. Il s’agit de la région la plus pluvieuse du Maroc en hiver, et l’une des plus resplendissantes au printemps et en été par sa verdure et ses plaines à en couper le souffle.
Les villes principales sont Tanger, Tetouan, Larache et Al Hosseima. Les villes se caractérisent par la beauté de leur architecture et leur propreté. Sa Majesté le Roi a orienté beaucoup d’investissements vers la région du Nord, surtout à travers la zone franche de Tanger Med. Certains villages et petites villes attirent particulièrement les touristes et les expatriés, à savoir Chefchaouen et Ksar Esseghir.
  • Vivre à l’Est du Maroc

La région de l’Est du Maroc va de Oujda à Ouarzazate. Il s’agit d’une région désertique qui se caractérise par un climat froid pendant l’hiver et très chaud pendant l’été (les températures pouvant y atteindre 50°). C’est une des régions les plus touristiques, vu qu’elle offre des paysages admirables sur les dunes et les canyons.

Je connais peu de gens qui ont choisi de s’installer à l’est du Maroc, mais dernièrement une grande partie s’installe à Ouarzazate, qui offre un excellent rapport qualité/coût de vie. A l’Est du Maroc, il vous sera possible de vivre avec un budget de 500€ par mois.

  • Région du centre

La région économique et la plus peuplée du Maroc. Ici se trouvent les villes majeures du royaume et les plus industrielles : Casablanca, Rabat, Mohammedia, Kenitra, Settat… Il s’agit de la région la plus peuplée par les expatriés, pour des raisons professionnelles principalement. Si vous désirez développer votre carrière ou fonder votre entreprise, cette région sera un passage obligatoire.

Ceci dit, le coût de la vie est élevé, surtout si vous choisissez de vous installer à Casablanca. Plusieurs expatriés privilégient d’habiter dans les villes avoisinantes (Bouskoura, Mohammedia, Settat, Bouznika…). Le coût de la vie y est moins élevé, et le transport ne sera pas un problème.

  • Vivre à Marrakech et régions

Le joyau du Maroc et le coup de foudre des touristes et des expatriés, Marrakech est une destination coup de cœur. Sans vous la décrire, Marrakech offre un climat exceptionnel, un arrière-pays resplendissant, une gastronomie variée ,des habitants chaleureux et surtout des opportunités d’investissement importantes.

Vous ne serez pas dépaysé, vu qu’un grand nombre d’expatriés ont choisi de s’installer à Marrakech, et ceci a mené à la création de services servant leurs intérêts : police touristique renforcée, conseil de la région à cheval sur les affaires touristiques, plusieurs écoles CNED, un guichet unique pour les investisseurs étrangers…etc

A noter que plusieurs expatriés ont choisi les villages avoisinants pour leur authenticité et leur calme. Vous en trouverez de plus en plus à Ourika, Chichaoua, Tamensourt

  • Vivre à Agadir et région

La région du Souss est le coup de cœur des expatriés (surtout français) et une grande communauté s’y est installée. La ville majeure étant Agadir, vous ne résisterez pas à son charme exceptionnel, et ses dizaines de kilomètres de plages bleues. Les personnes s y installant sont motivées par l’ensoleillement tout au long de l’année, la gastronomie unique, le patrimoine Amazigh et l’arrière-pays.

Plusieurs villes aux alentours attirent les expatriés, à savoir : Tiznit, Taghazout et Taroudant. La ville connait un essor économique important depuis 2015, mais les opportunités d’emploi et d’investissement ne sont pas aussi riches qu’à Tanger ou Casablanca.

  • Vivre au sahara

Le sud du Maroc commence à Guelmim et finit à Dakhla. Il s’agit du fameux Sahara marocain, s’étendant sur 1400Km de plages et offrant des dunes de sables uniques. Il y a peu d’expatriés qui ont choisi de s’installer dans une ville saharienne, pour la simple raison que c’est une région à conflit. La mésentente entre le Maroc et le Polisario perdure depuis les années 70, et l’affaire n’est pas encore réglée entre les deux parties.

Globalement, il n y a pas de conflit armé ou de tension visible au quotidien, mais un expatrié cherche avant tout la stabilité et le confort de vie. Les villes sahariennes ne sont pas suffisamment développées, toutefois Dakhla offre un paysage exceptionnel d’une lagune donnant sur 2 côtes et une crique inscrite dans le patrimoine international.

Il est à noter toutefois que le coût de la vie au Sahara est peu élevée, vu qu’il s’agit d’une région exonérée d’impôts, il faut compter en moyenne un coût de vie jusqu’à 70% moins élevé qu’en Europe.

4- Se préparer psychologiquement à l’expatriation au Maroc

La préparation psychologique est un élément souvent sous-estimé par les futurs expatriés. Je peux vous dire que la réussite de votre projet d’expatriation dépendra énormément de votre solidité psychologique. Une telle décision est accompagnée d’un changement de pays, de culture, d’habitudes et de personnes.

Le corps humain par sa nature, aime rester dans une zone de confort, et dès qu’il sentira un changement d’environnement, votre cerveau enverra des signaux de malaise à votre corps. Ces signaux peuvent se manifester par le stress, une anxiété permanente, des maux de têtes et une envie de se cloisonner. Votre plus grand ennemi sera donc vous-même, et vous aurez à franchir un obstacle majeur du mal du pays.

Apprenez-donc à aimer le Maroc, entourez-vous de votre famille, sortez, faites des connaissances sur place, et surtout ne vous isolez pas !

5- Mission : vivre 3 mois continue au Maroc

Le meilleur conseil que je donnerais à un futur expatrié est de passer au moins 3 mois au Maroc. Cette démarche vous permettra de bien connaitre le pays, de vous acclimater et de vous confronter aux challenges quotidiens. L’idéal est de vivre dans plusieurs villes avant de prendre votre choix définitif.

La plupart des expatriés que je coach, ont passé plusieurs mois au Maroc, avant de prendre une décision finale. Pour la plupart ils ont bien sûr choisi de s’y installer, vu le nombre d’opportunités qu’il y a. Ne faites pas le touriste pendant ces trois mois, engagez-vous avec la population locale, visitez les administrations publiques, entrez en contact avec les agences de télécommunication, les régies, les souks, l’administration fiscale…etc

Conclusion

Préparer votre projet d’expatriation n’est pas chose aisée, l’idéal est de commencer 1 an, voire 2 ans à l’avance, en parler à votre famille, les faire visiter et demander à vos connaissances qui ont déjà tenté l’expérience. Rappelez-vous qu’une bataille gagnée est une bataille bien préparée. Concentrez-vous sur la préparation de votre projet, et le reste découlera de façon automatique.

Alors, quelles sont vos motivations ? Quelle activité comptez-vous exercer au Maroc ? Dans quelles villes est-ce que vous prévoyez de vous installer ?

Faites-moi part de votre projet d’expatriation au Maroc dans les commentaires.

Share:

4 comments

Leave a reply