Sign in / Join

5 astuces utiles que vous ignorez probablement sur votre sécurité sociale au Maroc

885
2
Share:
sécurité sociale au Maroc

La sécurité sociale est l’un des sujets qui inquiètent le plus les expatriés désirant vivre au Maroc. Au milieu de tous ces acronymes (CFE, CNSS, CAPITONE…) on se perd rapidement. Entre les pourcentages de déclaration, les prélèvements et les assurances complémentaires, il y a une grande chance pour qu’on se trompe sur la bonne formule à choisir.

En effet, après avoir quitté votre pays de provenance, et surtout après avoir changé de résidence fiscale, vos frais de santé, accidents de travail et pension retraite ne seront plus couverts. Il existe toutefois certains dispositifs vous permettant de bénéficier d’une prise en charge de vos soins au Maroc.

Le Maroc a signé une convention de sécurité sociale avec la France, l’Allemagne, la Belgique, le Canada, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et une dizaine d’autres pays. L’objectif est de continuer à bénéficier de la couverture sociale sans être doublement prélevé. Les conventions de sécurité sociale vous couvrent vous et votre famille.

Dès lors que vous êtes retraité au Maroc vous pouvez bénéficier de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale marocaine. Les retraités français expatriés au Maroc rapatriant le montant de leur pension, sont assurés par la Sécurité Sociale française pour les soins pratiqués en France, et par la CNSS pour les soins pratiqués au Maroc.

Il ne s’agit pas d’un simple avantage proposé par le Maroc, mais bien d’une convention bilatérale. Ainsi la CNSS présente la facture de ses dépenses à la France chaque année et réciproquement.

1- Vous risquez de perdre votre sécurité sociale même sans résidence fiscale au Maroc

Un point très important à souligner, est que même si vous ne changez pas de résidence fiscale, il suffit de passer quelques séjours au Maroc pour que vous perdiez votre sécurité sociale. Plusieurs expatriés que j’ai accompagnés sont tombés dans ce piège, et la reprise de l’affiliation prend énormément de temps.

Certains expatriés en effet, préfèrent effectuer plusieurs entrées et sorties au Maroc afin de tromper leur établissement de sécurité sociale. Il y a des quelques années, cette solution marchait très bien ; on pouvait garder son affiliation tout en passant plusieurs mois au Maroc.

Désormais, la sécurité sociale se base sur la redondance de vos séjours au Maroc. Même sans résidence fiscale, il vous suffira de passer quelques semaines au Maroc, et de façon récurrente, pour vous voir retirer vos avantages sociaux.

2- La CFE présente un grand nombre d’inconvénients que plusieurs expatriés ignorent

La CFE couvre trois risques :

Assurance maladie–maternité–invalidité
– Option indemnités journalières et capital décès
– Option séjours en France de 3 à 6 mois consécutifs

Assurance accidents du travail maladies professionnelles
– Option voyages d’expatriation (trajets professionnels France-Etranger)

Assurance vieillesse pour la retraite de base

Bien qu’étant le régime de sécurité sociale le plus complet à mon goût, il souffre d’un grand nombre de défaillances :

  • Remboursements sur la base du barème de la sécurité sociale française. Pour une couverture à 100%, une assurance santé complémentaire est nécessaire. Par exemple, si une consultation chez un médecin généraliste au  Maroc coûte 40 €, la CFE vous rembourse 14 €.
  • La CFE ne tient pas compte du coût des dépenses engagées à l’étranger.
  • La CFE ne couvre pas le rapatriement sanitaire
  • La CFE n’assure pas le transport du corps en cas de décès
  • La CFE n’assure pas la responsabilité civile
  • Le rapatriement sanitaire ou le transport du corps en cas de décès n’est pas pris en charge
  • La couverture n’inclut pas de responsabilité civile
  • Les cotisations peuvent être très coûteuses pour une personne seule
  • La CFE n’avance les frais d’hospitalisation que pour les hôpitaux avec lesquels elle a conclu un accord. Le choix est limité à 5 villes, vous pouvez imaginer la situation d’un accident à Laayoune ou à Oujda. SI vous êtes hospitalisés dans une clinique non conventionnée, la CFE n’avancera pas vos frais d’hospitalisation. Voici la liste des cliniques et hôpitaux conventionnés :
Agadir Polyclinique INTERNATIONALE MEDICAL 3D
Casablanca Clinique Achifaa (ex Al Hakim) Clinique Dar Salam Clinique Badr Centre d’oncologie Le Littoral
Fes Centre Hospitalier Universitaire Hassan II
Marrakech Clinique Chifa Polyclinique du Sud
Rabat Hôpital Seikh Zayed Clinique des Nations Unies Centre d’oncologie Al Azhar
Tanger Clinique de Detroit

3- Le choix d’une assurance complémentaire doit être fait minutieusement

On est bien d’accord, la CNSS ou la CFE à elles seules sont insuffisantes pour avoir une couverture santé complète. C’est pour ceci qu’il est nécessaire de choisir une assurance complémentaire afin de bénéficier de plusieurs avantages.

Le monde des assurances est vaste, et vous trouverez des centaines de compagnies sur la place. Il est difficile de comparer les coûts « à prestation équivalente », car les taux de remboursement de la CFE sont élevés, et basés sur les barêmes français. De plus, le retour en France pour se faire soigner est systématiquement couvert. Les assurances marocaines, elles, se basent sur le tarif de la CNSS, ne couvrent les soins à l’étranger que lorsqu’il est impossible de se faire soigner au Maroc.

Néanmoins, une assurance complémentaire haut de gamme, remboursant aux frais réels, c’est entre 30% et  60% du coût de la CFE. Sachant que le système de santé privé marocain est tout à fait correct, quand on habite dans une grande ville.

Voici la liste des éléments auxquels il faut faire attention :

  • Les exclusions : Faites attention aux conditions qui font que vous ne serez pas remboursés par votre assurance
  • Le plafond : Informez-vous sur le montant maximum payé par votre assurance
  • La franchise : Montant forfaitaire que vous devrez payer en cas de dépense santé.
  • La réputation : Internet nous facilite la tâche pour connaitre la réputation d’une compagnie d’assurance. Utilisez aussi votre réseau d’expatriés
  • L’expérience : Certaines assurances sont plus expérimentées que d’autres avec les expatriés au Maroc. Capitone ou April ont une présence historique et une grande expérience au Maroc par rapport à leurs confrères.
  • Étendue des garanties et différences entre formules : les niveaux de garantie appliqués diffèrent en fonction de l’assureur et de la formule choisie. J’ai regroupé dans les tableaux ci-dessous les garanties à négocier avec votre assurance par niveau de priorité :

Garanties hospitalisation

Garantie Description Niveau de priorité
Plafond global Montant annuel ++++
Chambre d’hôpital Hébergement et repas ++++
Frais de séjour pour parents Pour enfants moins de 18 ans +++
Frais d’hôpital Bloc opératoire, frais chirurgien, anesthésie, soins intensifs, médecins, diagnostics, médicaments prescrits, infirmiers ++++
Cancer En Hospitalisation ou Ambulatoire : Chirurgie, Chimiothérapie, Radiothérapie, Examens, Médicaments Prescrits, Visites de Contrôle. ++++
Chirurgie réparatrice Rétablissement de la fonction naturelle ou de l’apparence suite à un accident ou une pathologie éligible. ++++
Greffe d’organe   ++++
Traitement dentaire suite à un accident Causé par un Choc Externe et nécessitant une Hospitalisation ++++
Dialyse rénale En cas de pathologie chronique en milieu hospitalier. ++++
Radiologie classique   +++
Imagerie médicale avancée IRM, CT & PET Scans. +++
Appareillages Chirurgicaux & Prothèses Internes   ++
Prothèses externes Prothèse externe initiale suite à chirurgie. ++
Transport en ambulance   ++++
Rééducation de suivi Combinaison de thérapies eligibles en établissement agréé suite à hospitalisation. ++
Soins à domicile Immediatement après ou au lieu d’une hospitalisation/soins de jour avec accord médical. Soins d’assitance ou non médicaux exclus. +++
Soins de longue durée Promulgués sur période prolongée après traîtement aigu. Habituellement pour pathologie chronique ou invalidité. ++
Soins Palliatifs Pathologie incurable en stade terminal. ++
Traîtement Psychiatrique En milieu hospitalier +
Correction Visuelle au Laser Pour Raison de Confort ne Résultant pas de Maladie ou Blessure. +++
Evacuation médicale Transport au centre médical le plus proche en cas de pathologie eligible critique nécessitant une hospitalisation ou de l’ambulatoire. Transferts intra-pays authorisés.  ++++
Rapatriement du corps Coût du transport (funérailles excluses) du corps suite à un décès lié à une condition médicale couverte. ++++
Coma Dommages Neurologiques Irreversibles ou Etat Végétatif Permanent. ++++
Activités et Sports à Risque Ski Hors-Piste, Parapente, Parachutisme, Plongée, etc. Merci de vérifier avec votre assurance. +++

Il faut faire bien attention à négocier tous ces éléments avant la signature de votre contrat. Plusieurs personnes que j’ai accompagnées se sont retrouvées dans des situations délicates lors de leurs hospitalisations.

Il faut faire bien attention à négocier tous ces éléments avant la signature de votre contrat. Plusieurs personnes que j’ai accompagnées se sont retrouvées dans des situations délicates lors de leurs hospitalisations.

Notez que les garanties les plus importantes sont marquées avec 4 « + ». Il s’agit principalement d’options à gérer au cas par cas. Par exemple, des parents d’enfants doivent primordialement opter pour une option « frais de séjour pour parents ». D’autres garanties sont primordiales : transport en ambulance, rapatriement, plafond annuel, frais d’hospitalisation etc…

Garanties médecine courante

Garantie Description Niveau de priorité
Plafond global Montant Annuel. ++++
Généralistes   ++++
Spécialistes   ++++
Hospitalisation de jour Soins en Hôpital pour pathologie aiguë sans Nuitée. ++++
Médicaments prescrits Hors traitement VIH ou Maladie Chronique. ++++
Médicaments non-prescrits   ++++
MST hors VIH Maladies Sexuellement Transmissibles hors VIH. ++
Traitement anti-rejet Une fois le milieu hospitalier quitté. +
Pathologies Chroniques Maintien d’une Pathologie Chronique (apparue après souscription à la couverture) Requiérant une Surveillance et Traîtement Constants ou sans Remède Connu. +++
Pathologies Congénitales Pathologies Présentes dès la Naissance, Transmises ou Non. ++++
Traîtement Stérilité   +
Examens de diagnostic Autre que Radiologie Classique ou Imagerie Médicale Avancée ++++
Radiologie classique   ++++
Imagerie médicale avancée IRM, CT & PET Scans. ++++
Equipement médical prescrit Aides Auditives et Auxiliaires de Phonation, Béquilles/Chaises Roulantes, Orthèses Orthopédiques, etc. ++++
Bilans de Santé / Dépistages   ++++
Vaccinations   ++++
Kinésithérapie   +++
Thérapies alternatives   +
Traîtement d’un Retard du Développement Cognitif ou Physique non consécutif à une pathologie aigüe ou à un accident.   +
Consécutif à un accident ou une pathologie aigüe non pré-existante.   ++
Test ophtalmologique Test annuel. ++
Aide à la vision Lunettes, Lentilles. ++++

Ici aussi, il s’agit de traitement aux cas par cas. Les options principales à retenir sont le plafond annuel, les généralistes, les spécialistes, les médicaments et l’hospitalisation de jour.

Garanties soins dentaires

Formule ou garantie Description Niveau de priorité
Plafond dentaire Montant Annuel. ++++
Délais de carence Période à Compter du Début de la Couverture durant laquelle certains Frais ne seront pas Remboursés. ++++
Traitement préventif Check-ups, Détartrage-Polissage. ++++
Traitement de routine Traitement de Routine ++++
Chirurgie dentaire Par exemple Apicoectomie ou Extraction Dentaire ++++
Prothèses dentaires Couronnes, Inlays, Onlays, Bridges, Implants, etc. ++++
Parodontologie   ++++
Orthodontie   ++++

Pour les traitements dentaires, il est important d’opter pour toutes les options. Si vous ne prévoyez pas de procéder à une orthodontie, demandez à votre assurance de l’enlever des garanties couvertes.

Garanties de maternité

Formule ou garantie Description Niveau de priorité
Plafond maternité Grossesse et Accouchement sans Complication Médicale ++++
Délais de carence Période à Compter du Début de la Couverture durant laquelle certains Frais ne seront pas Remboursés. ++++
Suivi de grossesse Examens, Echographies, Obstétriciens. ++++
Accouchement Pour un Accouchement sans Complication: Frais d’Hôpital & Hébergement, Spécialistes & Sages-Femmes, Consultations Postnatales de la Mère. ++++
Complications de Grossesse   ++++
Complications à l’Accouchement   ++++
Avortement Thérapeutique   ++++
Couverture du nouveau-né Ajout du nouveau-né sur la police d’assurance. ++++
Pathologies congénitales Traitement Hospitalier ou Ambulatoire d’une Pathologie Présente dès la Naissance, Diagnostiquée ou Non. ++++

Les différentes garanties de la maternité sont toutes importantes sans exception faite. Une femme en âge de grossesse devrait penser à se couvrir de façon optimale.

4- L’évacuation et le rapatriement sont des options primordiales à négocier

Si vous résidez dans une grande ville au Maroc, et que vos déplacements en zones rurales sont limités, le problème ne se pose pas. Toutefois, une grande partie du Maroc n’offre pas une couverture sanitaire renforcée. Dans les zones rurales, Le Maroc dispose de 7 médecins et de 9 infirmiers pour 10.000 habitants, ce qui est alarmant.

Je connais plusieurs cas réels de personnes n’ayant pas souscrit pour une assurance évacuation, qui se sont retrouvées dans des situations délicates après des noyades, accidents de ski ou malaises dans des zones rurales.

Il est donc nécessaire de bénéficier d’une assurance médicale incluant l’évacuation sanitaire et le rapatriement. En effet, une assurance santé seule prend uniquement en charge les soins médicaux et non pas les frais de transport engagés au cours d’une urgence médicale. 

Si vous n’avez pas souscrit pour une assurance rapatriement et évacuation sanitaire, il y a risque que vous payiez des factures pouvant atteindre des dizaines de milliers d’euros.

Dans le cadre d’une évacuation, l’assuré est transporté vers l’hôpital le plus proche en mesure de le soigner ; mais ces soins ne se feront pas forcément dans son lieu de résidence si l’accident a eu lieu loin de là où il réside.

Cependant, dans le cadre d’un rapatriement sanitaire, l’assuré est renvoyé vers son lieu de résidence ou son pays de nationalité pour se faire soigner.

Les frais engagés pour un déplacement médical d’urgence peuvent s’avérer très élevés, parfois plus élevés que le traitement lui-même. Ces coûts se justifient par le fait que vous êtes transporté avec des moyens spéciaux (en fonction de la situation cela peut être l’avion commercial, de ligne, une ambulance aérienne, le bateau…) et le fait qu’une équipe médicale et des équipements médicaux voyagent avec vous.

D’autres éléments sont pris en considération:

  • La piste d’aéroport dispose-t-elle des équipements lumineux pour les vols de nuit ?
  • L’aéroport  est-il fermé le soir ?
  • Faut-il effectuer des demandes de permissions pour décoller et atterrir ?

Autant d’éléments qui peuvent alourdir la facture de l’évacuation.

Une évacuation médicale requiert une autorisation préalable de la part de votre compagnie d’assurance. Il est donc important de la contacter le plus tôt possible.

Si vous n’êtes pas dans l’état de la contacter vous-même, un proche ou l’équipe médicale de l’hôpital où vous vous trouvez le fera pour vous. C’est pourquoi il est essentiel de toujours avoir sur vous les coordonnées de votre compagnie d’assurance afin que vous ou une autre personne puisse la contacter.

Une fois votre compagnie d’assurance informée, elle contacte à son tour l’équipe d’assistance médicale qui se chargera des modalités de l’évacuation ou du rapatriement. C’est l’équipe d’assistance médicale et non votre compagnie d’assurance qui choisit l’établissement médical où vous serez évacué ainsi que le mode de transport utilisé et les autres mesures d’urgence prises sur place.

Il est important d’étudier jusqu’à quel point votre assistance évacuation / rapatriement vous couvre. Généralement, un bon plafond de couverture est de minimum un million d’euros.

En fonction de vos besoins, il faudra également vérifier si certains frais sont inclus comme par exemple :

  • La visite et/ou le voyage d’un proche ou membre de la famille
  • Les opérations de recherche du blessé par les sauveteurs
  • La prise en charge des frais de cercueil et rapatriement du corps en cas de décès

5- Il est possible de payer moins cher son assurance expatrié

Il ne faut pas se leurrer, une assurance santé internationale pas chère ET de qualité, ça n’existe pas. Mais rassurez-vous, il existe quand même des moyens d’ajuster votre police d’assurance afin de la maintenir à un coût raisonnable et ce, tout en gardant une couverture médicale optimale

  • Faites en sorte que votre assurance soit en phase avec vos besoin. Si par exemple vous jugez que votre dentition est parfaite, enlevez toutes les garanties de prothèse dentaire. Il existe 4 catégories de garantie : hospitalisation, médecine courante, dentition et maternité. Si par exemple vous ne désirez plus avoir d’enfants, il n y a aucune raison à garder l’option maternité. Vous verrez les conséquences sur votre facture, ça va drastiquement baisser.
  • Ajouter une franchise ou un co-paiement à votre police d’assurance vous permet de réduire le montant de votre cotisation car vous participez à vos dépenses de santé.  Vérifiez par exemple si la franchise ou le co-paiement s’appliquent à toutes les garanties ou uniquement à l’hospitalisation. D’autres points importants à étudier : la franchise s’applique-t-elle annuellement ? S’applique-t-elle par condition médicale ou par demande de remboursement ?
  • La médecine courante au Maroc dans les grandes villes est plus ou moins de bonne qualité et à des prix très abordables. Si vous jugez que vous êtes en bonne santé, une couverture d’hospitalisation est largement suffisante.
  • Retenez bien que les paiements mensuels coûtent plus cher que les trimestriels, qui coûtent plus cher que les semestriels. Optez pour un paiement annuel, où la compagnie d’assurance ne majorera pas des frais d’échéance. Point important !
  • Pensez à consulter un courtier d’assurances. Il vous aide à trouver la police d’assurance la plus adaptée à vos besoins tout en vous proposant différentes possibilités de franchises et de co-paiements de la part de différents assureurs.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater le régime obligatoire de base est très bien organisé pour les expatriés désirant vivre au Maroc. Le système médical marocain ne cesse de s’améliorer avec des médecins bien formés et des structures hospitalières d’excellente qualité.

La convention bilatérale entre les 2 pays permet une l’économie substantielle de la cotisation CFE. A cela, bien sûr, vous pouvez ajouter une mutuelle santé qui viendra compléter le remboursement des régimes de base, avancer les frais d’hôpitaux à l’étranger et au Maroc, et assurer le rapatriement en cas de nécessité (maladie, accident ou décès).

Et vous? Pour quel montage avez vous opté? Vous contentez-vous de la CFE ou CNSS? Ou avez-vous souscrit pour une assurance complémentaire?

Share:

2 comments

  1. Philip Maenhoudt 16 juillet, 2019 at 20:39 Reply

    Bonjour, j’ai la mutuelle en Belgique qui n’est valable que quand je suis en Belgique. Ici au Maroc je dois prendre une assurance. Donc sois disant il y a des conventions mais ils sont pas d’application.

    • Achraf Oudini 17 juillet, 2019 at 09:19 Reply

      Bonjour Philip. Le Maroc a en effet signé une convention avec la Belgique qui est entrée en vigueur en 1971. Cette convention couvre uniquement les membres de famille des travailleurs marocains du régime belge installés au Maroc. L’assurance est donc votre seule solution.

Leave a reply